CONFRÉRIE DE L'ORDRE DES PORAIS TILFFOIS

 

A la fin du XVIème siècle, le village de Tilff comptait parmi ses habitants un jardinier hors pair nommé "D'Jôsef li R'Pikeû" (Joseph le Replanteur) car il avait mis au point un engrais permettant d'obtenir des poireaux de taille respectable. A l'époque, la dîme, taxe prélevant un dixième de la récolte des céréales, était d'application. En 1585, la récolte de céréales ayant été mauvaise, le Prince-Evêque de Liège accepta que les Tilffois remplacent les céréales par des poireaux. Mais vu la taille des poireaux, la quantité était énorme. Les Tilffois s'en plaignirent mais durent livrer cette lourde dîme à l'endroit convenu. Mais, pendant la nuit, la moitié des poireaux avaient disparu sans aucune trace d'effraction. Ce qui fit dire au représentant du Prince-Evêque : "Mais vos poireaux, ils avaient donc des jambes pour s'évader sans l'aide de quiconque ?". Ainsi est née l'histoire des poireaux (en wallon : porais) de Tilff.

Le groupe folklorique "Les Porais tilffois" a fêté ses 50 ans d'existence en 2002. Il est constitué d'une quarantaine de membres déguisés en poireaux accompagnés d'un géant et d'une fanfare talentueuse. Ensemble, ils crèent une ambiance carnavalesque typiquement liégeoise pour le bonheur et le plaisir des foules.

C'est en 1962 que ce groupe folklorique a porté sur les fonts baptismaux, la Confrérie de l’Ordre des Porais Tilffois. Pour rester originale, la confrérie, lors de son chapitre annuel le dernier dimanche de septembre, utilise des termes qui font référence au maraîchage.
C’est ainsi que la cérémonie d’intronisation porte le nom de Repiquage. Quant aux impétrants, ils sont faits, non pas Chevaliers ou Commandeurs, mais bien Ancenier, Maraîcher ou Repiqueur de l’Ordre.

La Confrérie veut assurer la présence du poireau dans la gastronomie comme cela se doit lorsque l’on porte le nom d'asperge du pauvre. Elle défend donc des produits à base de ce légume, c’est à dire le potage, la quiche et la "Blanke Tripe" aux poireaux (boudin blanc).

Nous ne tiendrons pas de chapitre en 2018.

 

CHAPITRE :

CONTACT :

TEL :

E-MAIL :

à préciser.

Mme. Michèle MAASSEN - rue Chevalier P. de Sauvage 6 - 4130 TILFF

04/388.30.71

michele.maassen@gmail.com

   

 

Les Confrères et les Consœurs de la Confrérie portent une robe blanche surmontée d’une cape de velours vert. Sur la tête, ils coiffent un chapeau représentant la verdure du poireau. Au cou des porais pend une médaille en vieil étain à l’effigie du légume, retenue par un ruban dont la couleur est fonction de la charge occupée au sein de la confrérie.

Pour être admis au Repiquage, l’impétrant se doit de réussir deux épreuves : avaler un bol de soupe de poireaux et ensuite faire subir le même sort à un verre de pèkèt aromatisé de blanc de poireau dont la composition est gardée secrète.

Le géant "D'Jôsef li R'Pikeû" entouré de ses "Porais".

 
Retour à la liste des confréries