CONFRÉRIE DU CHOUPIN

 

La Confrérie du Choupin est née en 1973 au sein de la Société Royale "Les Cultivateurs Liégeois". Cette société regroupant des professionnels remonte à 1860. Elle trouvait ses origines, plusieurs siècles avant cela, dans un des trente-deux Bons Vieux Métiers de la Principauté de Liège : les Cotîs et Cherwis.

D’après certaines sources, le choupin est une spécialité typiquement liégeoise. Après 1815, des maraîchers venus de France se sont installés en notre bonne province et ont apporté dans leurs bagages deux choux, un nommé "cœur de bœuf" et l’autre "le pointu". Par sélection et hybridation, la forme et le goût se sont transformés, deux types de choux ont été cultivés ; l’un petit et hâtif (Pétry) et l’autre grand et tardif (Dubois-Devillers). Un croisement des deux variétés aurait donné naissance au choupin actuel. Ce chou est d’une forme assez particulière, rappelant celle d’un ballon de rugby. Sa production s’étale de mai à septembre. Il est un légume exceptionnel, en ce sens qu’il offre une délicatesse de goût et que sa cuisson est inodore, contrairement à bon nombre d’autre choux.

Ce légume constitue actuellement le cheval de bataille de la société et c’est sous son symbole, assez semblable au gland qui orne notre perron, que les maraîchers ont décidé de faire revivre les traditions de leur ancienne profession. Ce chou convient admirablement à un grand nombre de préparations originales. L’on trouve le choupin généralement dans certains grands magasins en région wallonne et principalement au stand tenu par notre confrérie dans différentes manifestations où nous sommes présents.

Il est à noter que notre Confrérie a aussi un caractère philanthropique, car elle aide dans la mesure de ses moyens des associations dans le besoin.

Nous ne tiendrons pas de chapitre en 2019.
Notre prochain chapitre aura lieu le dimanche 7 juin 2020.

 

CHAPITRE :

CONTACT :

TÉL :

E-MAIL :

FACEBOOK :

le 1er dimanche de juin des années paires.

Mme. Carine JACQUET - quai Orban 22/52 - 4020 LIEGE

04/252.89.28

laconfrerieduchoupin@gmail.com

Consultez notre page ici.

   

 

La Confrérie du Choupin compte parmi ses membres des cotîs, des cotîresses et des choupinettes. Lors des sorties officielles, le costume des Maisses Cotîs est inspiré de la tenue du dimanche des cultivateurs de la fin du 19e siècle. Il est composé d’un sarrau, d’une chemise blanche, d’un pantalon gris anthracite, d’une lavallière, d’une épitoge, de la médaille frappée du sigle de la société royale suspendue à un ruban rouge et d’un chapeau noir avec un ruban rouge. Le Gouverneur, quant à lui, a un ruban rouge strié de part et d’autre du ruban de galons argentés et supportant la médaille. Le vice-gouverneur a un ruban rouge strié au milieu d’un galon argenté.

Les Cotîresses portent une jupe ample et longue de teinte soit bleue ou grise lignée, un chemisier de type caraco assorti à la jupe ; un châle noir peut être ajouté à la tenue ainsi qu’un tablier noir lorsque celles-ci se trouvent derrière le comptoir. La tenue doit être faite dans un esprit d’authenticité par rapport aux anciennes cotîresses. Elles portent la médaille de la société royale avec le ruban rouge.

Les Choupinettes, enfin, portent une jupe bleue, un chemisier blanc, le tablier bleu marine et la petite médaille avec le ruban rouge.

Le choupin

Le choupin est un légume. C’est un chou en forme de ballon de rugby, formé, autour d'un cœur tendre, de feuilles plus vertes, allongées et légèrement courbes. Je me contenterai de vous rappeler brièvement ses qualités : il cuit pratiquement sans odeur, il est digeste, même pour les estomacs les plus délicats, et il se prête à une foule de préparations plus traditionnelles et succulentes les unes que les autres.

Comme les questions que l'on pose le plus souvent aux membres de la Confrérie tournent autour des recettes possibles, je vous les indiquerai en quelques mots :
• on peut farcir le choupin entier ou en feuilles avant de le cuire à l'étouffée avec du vin ou de la bière.
• il fait d'excellentes grosses soupes et potées.
• il est l'accompagnement rêvé du gibier, surtout à plumes.
• gratiné, il relève viandes et volailles.

A propos de gratin, nous vous conseillons celui-ci. Vous prenez du choupin blanchi et concassé, vous y mêlez une béchamel bien relevée, des dés de véritable jambon d'Ardenne ou de lard fumé, des baies de genévrier; vous recouvrez de fromage râpé, gratinez et flambez au péket. Vous servez bouillant en cassolettes ou sur tourtes. C'est tout simplement délicieux.

 
 
Retour à la liste des confréries