ROYALE CONFRÉRIE DES HERDIERS D'ARDENNE

 

C'est en 1956, dans le Bastogne d'après-guerre, le syndicat d'initiative local est à la recherche de nouveaux projets pour promouvoir et développer le tourisme. Quelques personnalités se réunissent et imaginent de créer une association à caractère folklorique et gastronomique, inspiré des "Blancs moussis" de Stavelot et de la confrérie du Rat mort, à Ostende. C'étaient, François Maréchal, notaire et échevin de la ville, Jean Piquart, hôtelier, bon enfant et bon vivant, Louis Olivier, avocat et conseiller provincial et Jean Lambert, commandant pensionné et secrétaire du syndicat d'initiative. A cette époque, il n'y avait pas de confrérie dans la province et très peu dans le pays. Il fut décidé d'en créer une qui devait prendre le nom de " Confrérie des Herdiers d'Ardenne".

Son objectif était non seulement la défense du fameux jambon d'Ardenne, dont Bastogne est un des centres de fabrication, mais aussi du saucisson d’Ardenne en passe d’être reconnu au niveau européen comme IGP (Indication Géographiquement Protégée).
La confrérie assure également la promotion du tourisme dans les communes du Pays de Bastogne.

Le 22 février 2012, la Confrérie a reçu le titre de Confrérie Royale des mains de Monsieur le Gouverneur Bernard Caprasse.

                                  

Notre prochain chapitre aura lieu le samedi 14 octobre 2017. Il marquera notre 60ème anniversaire.
Vous trouverez tous les renseignements pratiques ici.

Nous avons atteint notre quota maximum de convives pour notre 60ème chapitre.
Nous ne pouvons donc plus prendre en compte de nouvelles inscriptions.
Nous en sommes sincèrement désolés.

 

CHAPITRE :

CONTACT :

TEL :

E-MAIL :

FACEBOOK :

le second samedi d'octobre.

M. Thierry DELMÉE - rue des Lavandières 51 - 6600 BASTOGNE

0495/18.91.49

herdierdardenne@gmail.com

Consultez notre page ici.

   

 

LE JAMBON D'ARDENNE :

L’origine :
Dès avant la construction des célèbres chaussées Romaines, les salaisons ardennaises, fruit du savoir-faire de nos ancêtres, étaient déjà acheminées vers Rome où elles étaient particulièrement appréciées.
La fabrication de jambon et de salaisons trouve son origine à une époque où la conservation de la viande nécessitait salage et séchage, le fumage améliorant encore ce système.
Cela se justifiait d’autant plus qu’en ces temps anciens n’existaient ni frigos ni chambres froides.

La fabrication :
La dénomination "Jambon d'Ardenne" doit être considérée comme une appellation d'origine. En 1974, l'arrêté royal du 4 février reconnaissait l'appellation d'origine et en fixait les conditions.

Le jambon doit se fabriquer dans la province de Luxembourg ou dans un canton limitrophe sous les conditions suivantes :
a) Salaison à sec ou par saumure, sans injection avec une maturation en local froid.
b) S'il y a fumage, il faut une fumée saine, sans sciure ou bois résineux - Nécessité de baies de genévrier - Coloration artificielle interdite.
c) Durée: 2 semaines pour la noix, 8 semaines pour le coeur et 4 mois pour le jambon à l'os.

L’Union Européenne, soucieuse de son patrimoine culinaire et culturel, a voulu protéger l’appellation de produits issus de la tradition, porteurs des valeurs des terroirs dont ils sont issus et respectueux des usages ancestraux, locaux, loyaux et constants. Aussi a-t-elle, au début de l’année 1996, reconnu la typicité du Jambon d’Ardenne en lui accordant la dénomination d’Indication Géographique Protégée (IGP). Par conséquent, l’appellation Jambon d’Ardenne ne peut être utilisée nulle part en Europe si ce jambon n’est par originaire de la zone qui lui a donné son originalité et s’il n’a pas été produit dans le respect des conditions prescrites par le cahier des charges de production, déposé et validé par l’Union Européenne. Il ne lui suffit donc pas d’avoir été produit en Ardenne pour bénéficier de l’appellation Jambon d’Ardenne.

Les caractétistiques :
Le Jambon d’Ardenne est-il supérieur ou non à d’autres jambons de grande classe ? Il est tout simplement lui, original, avec ses caractéristiques propres, sa personnalité. Son terroir et les conditions traditionnelles dans lesquelles il est produit le rendent incomparable. Le Jambon d’Ardenne est unique, à nul autre pareil.

LE SAUCISSON D'ARDENNE :

L’origine :
Le Saucisson d’Ardenne est une salaison fumée que les charcutiers ardennais ont fabriqué pour valoriser leurs chutes de jambons et viandes de parage.
La fabrication du Saucisson d’Ardenne est intimement liée à celle du Jambon d’Ardenne car elle valorise les sous-produits, s’effectue dans les mêmes installations et sur base de procédés proches l’un de l’autre.
Le fumage, les savoir-faire liés aux conditions climatiques de l’Ardenne, à son humidité et à ses variations de température sont à l’origine de ce saucisson qui le distinguent des autres.

La fabrication :
Le saucisson d’Ardenne est composé d’un mélange de viande de porc ou de porc et bœuf, et de gras de porc. Ces viandes sont hachées, salées et épicées pour devenir une pâte de viande prête à embosser.
L’embossage (bourrage) se réalise dans différents calibres de boyaux naturels ou colla- géniques (saucisson, petit saucisson, collier ou pipe).
Après embossage, les saucissons sont mis en fermentation le temps que se développent les arômes, la couleur et la liaison grâce à des ferments spécifiques.
Ensuite ils sont fumés lentement aux bois de chêne et hêtre, afin d’obtenir le goût et la couleur caractéristique du Saucisson d’Ardenne. Puis ils sécheront quelques jours avant leur commercialisation.

Les caractétistiques :
Le Saucisson d’Ardenne est plus sec et plus fumé que d’autres saucissons. La saveur fumée est plus ou moins prononcée selon les producteurs et les régions de l’Ardenne ; elle persiste en bouche. Ce goût fumé s’associe harmonieusement avec une légère acidité, un goût légèrement piquant et des saveurs d’épices.
Un cahier de charge, élaboré par l’Association des producteurs de Saucisson d’Ardenne (Audesa), définit tous les critères physiques et chimiques de cette spécialité ardennaise.
Dans l’attente d’ une juste reconnaissance par l’Union européenne, ce cahier des charges est mis en œuvre sous certification privée par Promag chez les fabricants qui se revendiquent du label «Saucisson d’Ardenne authentique»

La zone de production :
La zone de production du « Saucisson d’Ardenne authentique » épouse un périmètre de fabrication identique à celui du Jambon d’Ardenne qui lui est proche.
Elle forme une zone assez homogène et recouvre la province de Luxembourg et certains cantons attenants des provinces de Namur et de Liège, au sud-est de la Meuse.
Le climat spécifique à cette zone (humide et froid ) et la présence massive de forêt ont entrainé une production de salaisons typiques, façonnés par l’Ardenne en jambons ou en saucissons.

 

 

L'action des Herdiers est soutenue activement par l'Auda (Association des Producteurs de jambons et de saucissons d’Ardenne) qui collabore avec la confrérie pour diverses manifestations.
Vous pouvez consulter leur site en cliquant sur l'images de gauche ci-dessous ou leur page Facebook en cliquant sur l'image de droite.

 

Le véritable jambon d'Ardenne est aussi inscrit au Patrimoine Culturel Immatériel de Wallonie et de Bruxelles.
Vous pouvez consulter le dossier complet de cette spécialité en cliquant sur l'image ci-dessous.

 

Le vitrail en l’honneur des Herdiers d'Ardenne inauguré le 9 septembre 2011.

 

Manneken-Pis intronisé "Herdier" et revêt son 931ème costume le samedi 27 juin 2015.

   

Pour en savoir plus,

visitez le site de la confrérie

 
Retour à la liste des confréries