EC1629
CONFRÉRIE "LES P'TITS LOUPS"

 

La confrérie des p’tits loups a été créée le 4 novembre 2016. Elle tient son nom d’une légende provenant de la commune de Gouvy et plus particulièrement du lieu-dit "le trou du loup" à Honvelez, petit hameau près de Courtil, où, il y a plus d’un siècle, le loup aurait disparu y laissant encore aujourd´hui des traces … loup que nous entendons faire revivre via notre habit officiel.

Voici un extrait de la légende du trou du loup à Honvelez...

"Il y a plus d’un siècle que l’on n’a plus vu de loup dans le pays. Auparavant, les incursions de ces animaux, même au cœur des villages, n’étaient pas rares durant les hivers qui étaient beaucoup plus longs et plus rigoureux que maintenant.
On tendait donc des pièges à l’animal pour protéger le bétail et les habitants des hameaux isolés. Les piégeurs creusaient un trou large et profond, dont la base inférieure était plus grande que l’ouverture supérieure, de manière à ce que l’animal piégé ne puisse s’appuyer sur les parois pour s’en échapper. On jetait une bête crevée – un mouton, un veau… – dans le trou puis l’orifice supérieur était ensuite dissimulé à l’aide de branchages fragiles et de quelques touffes d’herbes.
Il ne restait plus qu’à attendre. Attiré par l’odeur de la bête, l’animal ne tardait pas à se retrouver au fond du piège et était mis à mort.
Sa dépouille était empaillée, clouée sur un tréteau et exhibée dans le village, de maison en maison, où les rabatteurs recevaient des pourboires de la population soulagée."

La devise de la confrérie est : "Prends le loup pour frère car il connait l’ordre de la forêt".

Notre prochain chapitre aura lieu en avril 2018.

 

CHAPITRE :

CONTACT :

TEL :

E-MAIL :

le le 1er samedi d’avril (ou le samedi précédent si le 1er coïncide avec la fête de Pâques)

M. Alain Delaisse - rue du 1er d’Artillerie 6 - 6600 BASTOGNE

0475/84.94.79 ou 061/21.93.60 (après 18h30)

delaisse@gmail.com

   

 

La confrérie entend faire la promotion d’un produit solide, les "vôtes al rapèye" (crêpes aux pommes de terre) et d'un produit liquide s’accordant bien avec notre spécialité, une bonne bière. Nous avons opté pour une bière régionale, la "Lupulus", dont l'étiquette représente un loup.

Les Vôtes al Rapèye

Depuis la nuit des temps, dans le bassin ardennais et plus particulièrement dans la région de Gouvy et Lierneux, les vôtes al rapèye ont eu leur succès. Notre groupe entend refaire connaître ce produit qui était cuisiné par nos aïeux de la région et en perpétuer sa recette.

Ingrédients pour faire une dizaine de grandes vôtes al rapèye :
· 2 kg de pommes de terre râpées.
· 200 g de farine.
· 4 œufs.
· 0,250 l de lait.
· une pincée de sel.
· 500 g de lard fumé et du saindoux.
Certaines personnes ne mettent pas d'œufs, souvenir sans doute d'une époque où l'Ardennais n'en avait pas les moyens. Plus de lard ne nuit pas non plus : tout dépend de votre goût. Le saindoux et l’épaisseur sont laissés à l’appréciation du cuisinier du jour.

Préparation :
· Coupez le lard en dés et mettez-le fondre à feu doux.
· Lorsqu'il sera fondu, ajoutez-y une grosse nokète de saindoux de façon à obtenir une bonne graisse chaude dans laquelle baignent les crètons.
· Durant ce temps, épluchez les pommes de terre puis râpez-les.
Ceci constitue à mes yeux une étape importante. Je dispose pour ce faire d'une vieille machine à moudre la viande, de marque "Husqvarna-Sweden" qui donne un résultat que, à mon avis, des procédés plus modernes ou même une simple râpe ne donnent pas. De cette machine s'écoulent l'eau et la fécule qui se dépose dans un plat de récupération. L'eau sera jetée mais la fécule sera incorporée aux pommes de terre dorénavant moulues.
· Ajoutez la farine, les œufs entiers et le lait et mélangez pour obtenir un bon lawèt.
· Ajoutez une pincée de sel en tenant compte que le lard est sans doute déjà salé.
· Dans une grande poêle placée sur feu vif, versez une bonne cuillerée de graisse chaude avec des lardons et une louche de lawèt que vous étalez uniformément pour avoir la vôte la plus fine possible, étant bien entendu que celle-ci sera forcément bien plus épaisse qu'une crêpe.
· Vous laissez cuire le premier côté jusqu'à ce qu'il prenne une belle couleur dorée.
· Retournez ensuite la vôte en la faisant glisser par exemple dans un couvercle et laissez cuire l'autre côté sans rajouter de graisse.

Note :
Mangez immédiatement la première vôte : ça permet d'éventuellement corriger le lawèt (en ce qui concerne le sel principalement) et de déjà goûter le résultat d'une préparation qui a commencé depuis bien plus d'une heure car toutes les vôtes doivent être réalisées en vue d'être simplement réchauffées au moment du repas : elles sont bien meilleures encore ainsi.
Pour les réchauffer, mettez-les dans la poêle, sans graisse, celle incorporés lors de la cuisson suffit amplement, un côté puis l'autre.
La vôte al rapèye n'est pas un menu de régime. Comme disait le Choumaque, père de Toine Culot : "C'est crâ, c'est bon".

 

La Lupulus

Bière brassée par la brasserie "Les 3 Fourquets" à Gouvy. Bière blonde de 8,5 % d'alcool, refermentée en bouteilles champenoises et en fûts. La volonté de ne pas filtrer ni de pasteuriser cette bière assure la préservation de toutes ses qualités aromatiques et de goût.
L'utilisation de houblons en quantités importantes tant en chaudière qu'en pleine fermentation donne à cet or liquide une fraîcheur ainsi qu'un bouquet incomparable. Conservez-la, comme il se doit, à côté de vos grands crus préférés et servez-la à une température entre 8 et 12°.

Notes de dégustation :
Bière de couleur blonde-ambrée, mousse blanche crémeuse, forte pétillance. Odeur houblonnée et herbacée, fruitée avec des notes de prunes et légères de vanille. Goût amer prononcé, faible malté et pointes caramélisées légères, piquante sur la langue et une astringence bien prononcée en fin de bouche.

 

   
 
Retour à la liste des confréries