EC1629
CONFRÉRIE DES POTIERS

 

En 1994, l'idée de créer une confrérie des potiers fait surface et plusieurs personnes sont tentées par l'aventure. Il est effectivement nécessaire de promouvoir la poterie de Bouffioulx.
C'est en juin 1994 que la confrérie réalise sa cérémonie d'investiture en l'Eglise Saint-Géry à Bouffioulx.

Les buts essentiels sont de défendre et promouvoir la poterie traditionnelle de Bouffioulx, de faire connaître la région et son patrimoine.
Sur le plan gastronomique, la confrérie veut défendre le pâté ancestral et la bière "Bouffalo".

Notre prochain chapitre aura lieu le dimanche 11 mars 2018.

Un très beau reportage de TELESAMBRE sur notre dernier chapitre du 12 mars dernier peut être regardé en cliquant ici.

 

CHAPITRE :

CONTACT :

TEL :

E-MAIL :

second dimanche de mars.

M. Patrice Vincent - rue des Monts 48 - 6250 PONT DE LOUP

071/39.28.36 ou 0475/74.35.96

patrice.vincent8@gmail.com

   

 

Un peu d’histoire :

LES POTIERS DE BOUFFIOULX OU VINGT SIÈCLES DE SAVOIR FAIRE

Grâce à des fouilles archéologiques menées entre 1986 et 2002, on sait avec certitude que des potiers œuvraient à Bouffioulx à l'époque romaine. En effet, un four de potier a été mis à jour et daté au carbone 14 par l'Institut Royal du Patrimoine Artistique de Bruxelles comme étant du 1er siècle de notre ère.
En 1595, le chapitre Saint-Lambert de Liège, seigneur de Châtelet, Pont-de-Loup et Bouffioulx accorda sa charte au Franc-Métier des potiers de pierre de leur seigneurie sambrienne. Cette charte confirmait un peu plus l'existence d'une très ancienne activité locale.
Les potiers trouvèrent sur place durant de nombreux siècles, la matière première, une argile de bonne qualité résistant à la haute température de plus ou moins 1300 °C permettant l'apport de sel marin nécessaire à la vitrification des poteries. Le combustible fut d'abord le bois fourni par la forêt omniprésente et ensuite, dès le XVIIIème siècle, le charbon.
Le Franc-Métier réunissait les maîtres ou patrons, les apprentis ou candidats maîtres et les serviteurs ou ouvriers. Ils étaient administrés par un gouverneur élu chaque année le 26 décembre, jour de la Saint-Etienne, saint patron des potiers de l'entité.
Le Franc-Métier des potiers survit à l'époque révolutionnaire qui avait cependant décrété la suppression des corporations mais il avait perdu tout pouvoir. Il disparut définitivement en 1824.

Après avoir connu son apogée au XVIIème siècle, la « vaisselle » de pierre décorée ou non souffre au XVIIIème siècle d'une désaffection provoquée par le succès de la vaisselle en faïence produite par d'importantes manufactures. Pour pallier à ce désintérêt, Bouffioulx développe au XIXème siècle la fabrication industrielle des pots à conserve et des tuyaux en grès, production rentable qui offrit d'importants débouchés jusque dans les années 60.
Quant au grès d'art, il vécut un nouvel âge d'or au cours de la moitié du XXème siècle sous les doigts amoureux de « magiciens de la terre de pots ».
Aujourd'hui, trois Maîtres-potier continuent le métier de leurs ancêtres, métier qui n'a jamais cessé d'exister dans la localité depuis le Moyen-Age. Ce sont les poteries BIRON, DUBOIS et LARDINOIS.
La confrérie tient traditionnellement son chapitre dans l’ancienne poterie GUÉRIN devenue aujourd’hui la « Maison de la Poterie ».
Entièrement rénovée, elle est devenue un lieu de mémoire historique pour ce qui fut jadis et encore aujourd’hui, mais dans une moindre mesure, le fleuron de la poterie mondiale. À l’heure actuelle, ce sont les deux frères LARDINOIS qui tentent de conserver les formes et les styles des grès GUÉRIN parmi les plus purs et les plus appréciés au monde.

Origine :

La Corporation du Franc Métier des Potiers est donc une respectable dame âgée de 400 ans. II était de coutume en ces temps lointains et durant de longues années, qu'une fois l’an, les Maîtres Potiers offrent un « festin » à leurs ouvriers, familles et amis.
C'est cette tradition que la Confrérie des Potiers de Bouffioulx veut faire revivre lors de son chapitre annuel. Les Maîtres Potiers, désireux de vous recevoir agréablement, œuvrent pour que du début à la fin du repas, vous vous mangiez et buvez dans du grès artisanal. C’est donc un repas rustique mais raffiné, dans une ambiance chaleureuse, qu’ils espèrent vous faire partager.

Composition du groupe :

La Confrérie des Potiers est administrée par un grand conseil formé comme suit :

- Le Grand-Maître (Président).
- Le Maître Potier.
- Le Grand Argentier (Trésorier).
- L’Intendant (Trésorier adjoint).
- Le Grand Tabellion (Secrétaire).
- Le Grand Archiviste (Secrétaire adjoint).

Les autres membres sont « Compagnon » ou « Gente Dame ».
Toutes les décisions se prennent par l’ensemble des confrères.
Le grand conseil ne se réunit que pour des problèmes graves et importants (2 fois en 20 ans !).

Tenue :

Le confrère porte une chasuble de velours vert, bordée de velours rouge. L’épitoge est rouge et part de l'épaule droite. Le bas de l'épitoge est bordé de blanc et supporte un petit grès. Le collier formé d'un ruban de couleurs différentes selon le rang et d'un écu numéroté en grès, en couleur, représentant au centre un potier au tour. Pour les sorties où la tenue d’apparat n’est pas indiquée, il est demandé aux dames de porter une jupe noire, un chemisier blanc et la broche de la confrérie. Pour les messieurs, il est souhaité un costume sombre, une chemise blanche et la cravate de la confrérie.

Produits défendus :

La bière "Bouffalo" :

Il s'agit dune bière brune, genre scotch, qui titre 7,2 % d'alcool et conditionnée en bouteille de 25 cl.

 

Le pâté ancestral :

Il s'agit d'une recette ancienne découverte et remise au goût du jour par le Grand Maître actuel Marcel JANKOWSKI. Il est à base de foie et viande de porc, d'échalotes, de petits légumes, de crème, de vin blanc, de bière Bouffalo et... quelques petits secrets.

Médaille :

La médaille est évidemment en terre cuite et représente la silhouette d’un pot à deux anses.
On y lit le nom de la confrérie qui surplombe un potier au travail assis à son tour.

Bannière :

La confrérie dispose d’une bannière aux mêmes couleurs que la tenue des confrères et qui porte les mêmes inscriptions et logos que sur la médaille.

Autres activités :

Outre son chapitre annuel, la confrérie participe activement à la fête de la poterie de Bouffioulx qui se déroule le 1er week-end de juillet.

 

   
 
Retour à la liste des confréries