CONFRÉRIE DES GRANDS GOUSIERS

Les vendanges de Beaumont, une tradition huit fois séculaire.

Ghislain, Châtelain de Beaumont, en 1168, issu de la famille de Barbençon, étant un officier dépendant du comte de Hainaut, propriétaire de la Ville qui partageait avec Mons et Valenciennes l’importance des "Bonnes Villes".
Les attributions du châtelain étaient multiples : garde du château, entretien de la forteresse, direction des armes en temps de siège, perception des impôts, ... etc...
C’est ainsi qu’à propos des impôts, les textes d’archives nous disent qu’à cette époque et jusqu’à la fin de l’ancien régime, les gens de Beaumont étaient tenus de payer le droit d’afforaige (ou forage) sur chaque fût de vin ou de bière et sur tous breuvages importés ou fabriqués dans la ville.
En ce qui concerne le vin, les archives communales mentionnent les taxes perçues sur le vin de Bourgogne et sur un petit vin, de pommes, de fruits et de raisin fabriqué sur place avec les produits des récoltes locales. Ce breuvage était consommé plus couramment que le Bourgogne, réservé, lui, aux très grandes solennités.
On suppose que quelques arpents de vignes furent cultivés à Beaumont au lieu dit "Les Polis", près de la Tour Salamandre, dans un endroit très exposé au soleil, à l’abri des vents de bise. Une gravure de Madou, dessinée au siècle dernier montre encore quelques vestiges de cette culture.
A l’occasion de Vil’Vacances, la Ville de Beaumont a fait, en 1968, revivre une tradition huit fois séculaire, à l’endroit même où se trouvent enfouies les grandes caves du château de Beaumont disparu au XVIIIème siècle.
On y voit encore un admirable cellier voûté datant du XIVème siècle.

La confrérie.

C’est l’an 1971, le sept du mois d’août qu’a été créée à Beaumont la "Confrérie des Grands Gousiers" faisant suite à la confrérie du même nom, née à l’occasion d « Vil Vacances » en 1968.
Le "chapitre" est composé comme suit: le Grand Maître, le Connétable, le Cérémoniaire, le Chancelier, le Grand Argentier, le Prieur, le Maître de chais, le Gastrologue, le Grand Chambellan, les Intendants et les Dignitaires qui sont membres du chapitre, sans mission spéciale.
Les Grands Gousiers portent la toge, aux couleurs de Beaumont, c’est-à-dire Gueule et Argent. Le collier porte le macaron de la confrérie : un Grand Gousier dégustant un verre de Montbeaujolais. La devise est "Le bon vin réjouit le coeur de l’homme".
Les buts de cette association sont notamment de promouvoir les activités touristiques de la Ville de Beaumont et de faire revivre les traditions du métier des vignerons quelque peu oublié dans la région. Les produits défendus par la confrérie sont : le macaron de Beaumont et le Salloy de Strée.
Actuellement, il ne reste que deux membres fondateurs de la confrérie : Jacques VAGNIER, Grand Maitre honoraire et Eveline SELLIÈRE, Cérémoniaire honoraire.

Notre prochain chapitre aura lieu le dimanche 4 août 2019.

 

CHAPITRE :

CONTACT :

TEL :

E-MAIL :

le premier dimanche d’août.

M. Luc Vincke - rue de Soleilmont 35 - 6060 GILLY

071/42.07.17 - 0478/69.71.15

conf_grands_gousiers_beaumont@hotmail.com

   

 

Les produits défendus par la confrérie sont : le macaron de Beaumont et le fromage "Salloy" de Strée.

Le Salloy

Il s'agit d'un fromage à pâte demi-dure fabriqué à base de lait cru de vache contenant une flore microbienne typique de son terroir, ce qui lui confère son goût propre. Il est nature et aromatisé aux orties, au jambon d’Ardenne ainsi qu’aux noix.

Il est élaboré par la Fromagerie MERSCH à la ferme de la Salle à Strée.

Le Macaron de Beaumont

Depuis 1842, la famille SOLBREUX donne la priorité à la bonne qualité et à une véritable fabrication artisanale dans une des plus anciennes demeures de Beaumont.
La maison SOLBREUX est la "Maison mère" des macarons de Beaumont. Il s'agit d'un excellent biscuit à base d'amandes broyées et de sucre. Une recette secrète transmise de père en fils depuis 6 générations.
Biscuits très appréciés et qui perpétuent la renommée de la maison.

La boulangerie-pâtisserie se situe au bout de la Grand'Place de Beaumont.

 
 
Retour à la liste des confréries