CONFRÉRIE DES CHEVALIERS DE LA TARTE ET DE LA POMPE

 

Créée en 1975, la confrérie assure la promotion de la tarte locale et de la bière "Vî Keute". Les habitants de Belgrade, en banlieue de Namur, sont depuis longtemps appelés les "Tôtis" pour la renommée des tartes qu'ils confectionnaient lors de la kermesse annuelle. La pompe évoque la bière traditionnelle "Vî Keute" chère à feu José Tyssaen, fondateur de la confrérie.

Le Namurois Magazine a réalisé un très beau reportage sur notre confrérie.
Vous pouvez le regarder en cliquant ici.

Notre prochain chapitre aura lieu le dimanche 17 mars 2019.

 

   

CHAPITRE :

CONTACT :

TEL :

E-MAIL :

FACEBOOK :

dimanche le plus proche de la Saint-Joseph (19 mars)

M. Germain BARBIAUX - chaussée de Waterloo 67 Bte 3G - 5000 NAMUR

081/73.07.11

germain.barbiaux@skynet.be

Consultez notre page ici.

   

 

La vieille keute était une forte bière, genre saison, un peu surette de goût. On la brassait surtout pendant le mois de mars et on la laissait vieillir assez longtemps, parfois un an ou deux. Les caves de la cathédrale, du palais de Justice et de divers édifices publics étaient loués par des brasseurs à cet effet. La Keute était fabriquée dans la rue des brasseurs, où l'on compta jusqu'à dix-huit brasseries. Dans celles-ci était également brassée une petite bière appelée "middel" ou bière de moisson, à l'usage des paysans, car jusque vers 1870, les brasseries furent rares dans les campagnes namuroises.

Jusqu'aux environs de 1860, la bière était portée à domicile par des porteurs jurés, dont une brigade se tenait en permanence à chacune des extrémités de la rue des Brasseurs. Ces porteurs venaient prendre la bière et la transportaient sur des chariots à bras dans la cave des consommateurs, moyennant une rétribution par tonne, de trois sous de Brabant, pour la ville et de cinq sous pour les faubourgs (un sou de Brabant valait 9 centimes).

Les deux derniers cafés de Namur où l'on débita de la "Vî Keute" furent le "Café de L'Europe" sur la Grand-Place et l'Estaminet portant enseigne "A la Sonnette" rue des Brasseurs. Le dimanche soir et le lundi après quatre heures, tout bon Namurois allait prendre sa chope de Keute au "Café de l'Europe". Dans la première moitié du XIXème siecle, la grande pinte se vendait un sou de Brabant, dans les derniers temps elle coutait dix centimes.

Avant la révolution, les Namurois avaient à leur disposition pour étancher leur soif, quatre espèces de bières locales : La Keute et la Middel, la Houppe et le Tordu. La Houppe semble avoir été une bière houblonnée; quant au Tordu, c'était tout simplement de l'eau versée sur le résidu après fabrication de bonnes bières.

Déjà au XIVème siècle, on brassait la Houppe à Namur ainsi qu'il en ressort d'une ordonnance de Guillaume 1er, comte de Namur, du 16 juin1388, où cette bière est qualifiée de "forte cervoise". La Keute apparait au siècle suivant. Le 7 février 1488, les "maistres et compaignons du mestier des brasseurs" de Namur, adressèrent une requête au souverain bailli afin que le brasseur du château fut soumis comme eux aux impôts sur les "queutes et houppes".

Aujourd'hui, les bières promues par la confrérie sont élaborées par la Brasserie Lefèbvre à Quenast, en Brabant wallon. Trop méconnue du grand public la Brasserie Lefèbvre figure toutefois parmi les plus anciennes du royaume. Fondée en 1876, elle est en effet dirigée par Philippe Lefèbvre, issu de la cinquième génération en ligne directe. La brasserie connut un essor particulier à l’époque de sa création, principalement grâce aux milliers de tailleurs de pierre travaillant dans les carrières environnantes. Elle était alors installée au centre du village. Pour des raisons de sécurité et d'hygiène, il n'y a plus de visite de le brasserie.

Vî Keute di Nameur blonde

La Vî Keute blonde est une bière de type "Ale Blonde" à fermentation haute. Elle ne subit aucune filtration : elle peut donc paraître voilée lorsqu'elle est servie très froide. Elle refermente en bouteille avec de la levure et du sucre. Elle possède un volume d'alcool de 7,5%. A servir entre 4° et 12° selon les préférences de chacun.

Notes de dégustation : Bière dorée-ambrée, limpide (sur lie), mousse blanche abondante, serrée, tenace, bien saturée. Arôme riche et profond de malt caramel, nez âcre (levure) et alcoolisé. Saveur douce, amertume et âcreté aromatiques, nuances épicées. Belle attaque, bouche pleine et riche, arrière goût de houblon riche et durable. Arôme prononcé.

Vî Keute di Nameur brune

La Vî Keute brune est une bière de type "Ale Brune" à fermentation haute. Elle doit à un savant dosage de malts spéciaux sa belle teinte brune et son goût malté. Pendant la cuisson, elle est enrichie de sucre candi et d'un mélange d'aromates. La fermentation principale dure une semaine grâce à une levure sélectionnée. Après décantation au froid et clarification, la bière reçoit de la levure et du sucre pour la refermentation en bouteille. C'est donc une double puisqu'elle subit 2 fermentations. Elle se déguste fraîche, entre 4°C et 7°C ou légèrement chambrée. Sa teneur en alcool est de 6,3%.

Notes de dégustation : Bière rouge-acajou clair, limpide (sur lie), crème beige abondante et stable. Peu saturée. Nez de caramel, nuances liquoreuses rehaussant l'arôme fin et subtil. Bonne bouche assez ronde et douce, âcreté et amertume persistantes. Force et équilibre aromatique du goût. Bonne bière.

 

Les Chevaliers ont créé une chanson sur l'air bien connu de la Madelon. En voici les paroles :

Gardiens fidèles de vieilles traditions
Main dans la main, en joyeux camarades
Nous luttons, sans trève, avec passion
Pour que vive "notre" Belgrade !
Nous resterons "Tautis" sans grand problème
Car par serment, nous nous sommes liés
Tarte et pompe sont nos précieux emblèmes
Nous sommes fiers d'en être chevaliers.

Le serment prononcé par les impétrants lors de leur intronisation.

   

Pour en savoir plus,

visitez le site de la confrérie

 
Retour à la liste des confréries