CONFRÉRIE DU BIÉTRUMÉ ET DE LA BLANCHE DE NAMUR

 

Cette confrérie, créée le 1er novembre 2011, a pour but de défendre et de promouvoir la ville de Namur par le biais de sa gastronomie et plus particulièrement le « Biétrumé » et la « Blanche de Namur ». Elle souhaite aussi parler de la région, de la Ville, de son patrimoine, de sa culture, de son histoire et de son folklore.

 

Notre prochain chapitre aura lieu le dimanche 3 juin 2018.
Vous trouverez tous les renseignements pratiques ici.

ici.

 

CHAPITRE :

CONTACT :

TEL :

MAIL :

FACEBOOK :

premier samedi de juin.

M. Jean-Pierre VOYEUX - Rue de Zualart 34 - 5020 SUARLÉE

0470/06.45.04

bietrume.blanche@live.be

Consultez notre page ici.

   

 

Un peu d'histoire.

La Confrérie remet à l’honneur deux " personnalités" namuroises qui ont marqué l’histoire de notre capitale wallonne.

Jean Biétrumé Picar

Célèbre farceur namurois né le 1er août 1704 sous les bombardements de l’armée hollandaise. Il occupe toute sa vie à jouer des tours.
Le 26 mai 1753, il épouse Trinette en l’église Saint-Jean, place du Marché aux Légumes. Ce farceur sympathique aimait la bonne vie et la plaisanterie dénuée de méchanceté. Il était réputé pour faire des grimaces, imiter des accents, contrefaire sa voix et jouer des tours aux bourgeois.
On ignore s'il aimait les bonbons mais il ne refusait jamais un verre de keute (bière) et sa vie inspira plusieurs auteurs.

Symbole de la ville de Namur, Jean Biétrumé Picar, maître incontesté de la plaisanterie et de la verte "pasquèye", sorte d’artiste du geste public, acteur préférant les pavés de Namur aux planches du théâtre, divertit les foules lors des grandes manifestations du XVIIIème siècle.

Blanche de Namur

Fille ainée de Jean 1er de Namur et de Marie d’Artois, elle naquit en 1316. Elle reçut une éducation royale, tout comme sa mère, parente du roi de France.

Le règne des deux époux, influencé par sainte Brigitte, fut assez mouvementé par la mauvaise gestion économique et militaire du royaume.
Éric XII de Suède détrôna son père pour faire entrer la Suède dans une guerre contre le Danemark, mais il mourut dans des circonstances mystérieuses qui rendirent bien vite le royaume à Magnus IV Eriksson.

Blanche développa son goût pour l’art, invitant à sa cour, poètes et artistes.
Elle est toujours très populaire en Suède, où on lui accorde l’introduction de la culture française. Une berceuse "Rida, rida ranka", bien connue des Suédois, est dédiée à Blanche et à ses deux enfants.
Elle mourut en 1363, veillée par son second fils, Haakon, futur roi de Norvège.

 

Les produits promus

Le Biétrumé de Namur

C’est parce qu’il n’existait pas vraiment de spécialités sucrées typiquement namuroises que les de Hucorne, célèbre famille de confiseurs, inventèrent en 1954 ce caramel mou élaboré à base de crème fraîche cuite et de noisettes grillées pour accompagner les nombreuses fêtes d'après-guerre namuroises.

Le personnage à chapeau représenté sur les jolies boîtes n’est autre que Jean Biétrumé Picar, une sorte de plaisantin qui animait les foules sur les places publiques au 18ème siècle, au moment de l’occupation de Namur par les Hollandais. Ce célèbre Namurois (aucun écrit ne certifie que ce personnage a réellement existé) donne donc son nom à ce fameux caramel, décliné en deux goûts : chocolat et beurre (à noter que la recette n’utilise pas d’additifs, de conservateurs et de graisse végétale). Contrairement à d’autres caramels mous, les « Biétrumé » ne collent pas aux dents, fondent rapidement dans la bouche et gardent leur saveur au goût de beurre, de chocolat et de noisette.

C'est à la "Maison des Desserts", rue Haute Marcelle, anciennement chocolaterie Fronville, qu'il faut se rendre pour goûter à cette fameuse spécialité.
Vous l'apercevrez dans la vitrine.

 

La Blanche de Namur

En mémoire de la beauté de la reine de Suède, la brasserie du Bocq lui dédia une bière blanche : la "Blanche de Namur".

Trouble, douce et moelleuse, la Blanche de Namur est une bière de froment de très haute qualité. Dès sa première gorgée, vous ressentirez toute sa rondeur et sa délicatesse qui en font une bière exceptionnelle.

Ses qualités et le « savoir faire » de la brasserie lui ont valu la distinction de la meilleure bière blanche au monde en 2009, 2013 et 2014. Dégustation entre 2° et 4°.

Notes de dégustation : Bière claire, très légèrement voilée. La mousse est serrée, de tenue moyenne mais assez volumineuse. Arôme léger et épicé, acide sans excès. Saveur douce, et moelleuse, dont l'acidité va crescendo. Amertume discrète, bouche douce-acidulée. Blanche gouleyante et très agréable.

Accord avec les mets : Poissons, viandes blanches et volailles (poulet, porc, dinde).

 

 

La tenue

C’est le Grand Maître fondateur, Jean-Pierre Voyeux, qui a dessiné la tenue avec comme fil conducteur la redingote au col relevé... proche de ce que portait Jean Biétrumé Picar.
Le chapeau est évidemment un « tricorne », un couvre-chef à la mode à cette même époque. Le vêtement et le chapeau sont de couleur noire bordés d'un liseré jaune... qui sont les couleurs de Namur.

Pour en savoir plus,

visitez le site de la confrérie

 
Retour à la liste des confréries