CONFRÉRIE DE L'AUVELOISE

 

Créée officiellement le dimanche 23 septembre 2007. Le but premier de la confrérie vise avant tout à conserver, à maintenir et à faire connaître la culture des géants d'Auvelais, véritables symboles de l'industrie minière et verrière qui a fait la réputation de la région. Nous voulons redécouvrir nos racines et défendre notre ville, la représenter. C'est en 1990, à l'occasion des 20 années de Jumelage entre Auvelais et Pont-Ste-Maxence que le Comité de Jumelage décide de marquer cet événement par une nouvelle bière : l'Auveloise. Si la Sambre qui arrose Auvelais prend sa source en France, l'Oise qui arrose Pont-Ste-Maxence a sa source en Belgique, à l'ombre de l'abbaye de Chimay. Ces éléments justifient le choix judicieux de ce rafraîchissement local dégusté au verre de l'amitié. L'étiquette, bordée des couleurs locales, représentant les deux clés des villes concernées a été conçue par Jacques PEROT, directeur de l'académie des beaux-arts de Tamines. La confrérie a été créée dans le but de mettre en évidence le riche passé industriel de notre commune d’Auvelais au travers de nos géants mais aussi de ses produits de bouche tels que l’Auveloise, la tarte du porion, le pâté à l'Auveloise, le fromage affiné à l'Auveloise.

Notre prochain chapitre aura lieu le dimanche 9 septembre 2018.
Vous trouverez tous les renseignements pratiques ici.

ici.

 

CHAPITRE :

CONTACT :

TEL :

E-MAIL :

FACEBOOK :

2ème dimanche de septembre

M. Pierre PEROT, rue de la Bruyère 42 - 5060 AUVELAIS

071/77.40.21

infoconfrerieauveloise@gmail.com

Consultez notre page ici.

 

Les produits promus par la confrérie sont :

La tarte du Porion

Il s'agit d'une tarte d’une vingtaine de centimètres de diamètre composée de 135 gr de boulette de Chertin, 80 gr de lard maigre, 60 gr du beurre, 80 gr d'oignons, 2 œufs, de fromage râpé, de sel, de poivre et de 2 cl de la bière l’Auveloise.
Il faut la cuire 35 minutes au four préchauffé à 210°.
Elle se déguste chaude.
La « Boulette de Chertin » est un fromage maigre artisanal à base de lait écrémé et de beurre de ferme. Il est produit par fa ferme fromagère de Falaën.
Il faut rappeler que dans le monde minier, un porion est l'appellation familière du mineur.

La bière l'Auveloise

Bière ambrée de haute fermentation avec refermentation en bouteille qui titre 8°. L’Auveloise se sert fraîche entre 8 et 12°C dans un verre tulipe décoré des 2 clés jointes. Elle peut se conserver plusieurs années.
Elle est brassée chez Lefèbvre à Quenast en Brabant wallon.
Elle existe en bouteille bouchonnée et muselée d’une contenance de 75cl mais elle est aussi commercialisée en bouteille de 33 cl capsulée.

C'est donc en 1990, à l'occasion des 20 années de jumelage entre Auvelais et Pont-Ste-Maxence que le Comité de Jumelage décide de marquer cet événement par une nouvelle bière. Si la Sambre qui arrose Auvelais prend sa source en France, l'Oise qui arrose Pont-Ste-Maxence a sa source en Belgique à l'ombre de l'Abbaye de Chimay. Ces éléments « Auvel » et « Oise » furent accolés et justifient le nom judicieux de ce rafraîchissement local.
L’étiquette, bordée des couleurs locales, représente les deux clés des villes concernées. Elle a été conçue par Jacques PEROT, directeur de l'Académie des Beaux-Arts de Tamines.

Composition de la confrérie :

Les Grosses Tièsses (le bureau)

- Li Patron (le président)
- Li P'tit Patron (le vice-président)
- Li Patron Fondateur (membre qui a créé la confrérie)
- Li Scribouilleux (le secrétaire)
- Li P'tit Scribouilleux (le secrétaire-adjoint)
- Li Patte à Grawes (le trésorier)
- Li P'tit Patte à Grawes (le trésorier-adjoint)
- Li Grimacier (le responsable du protocole)
- Li P’tit Do Grand (le relais auprès des géants)

Les Haussettes des Grosses Tièsses (assistent le bureau)

- Li Racoleux (le responsable média et commercial)
- Li Rabacheux (l'historien)
- Li Filou (l'économe)
- Li P’tit Filou (l'économe adjoint)
- L'Evoyi (miroir vivant de la confrérie)
- Li Spépieux (le garant du règlement et des statuts)

Les Choutants (membres ayant une fonction spécifique)

- Li Cervoisier (le taste bière)
- Li P’tit Cervoisier (le taste bière adjoint)
- Li Sartre (le tailleur d'habit)
- Li Tamelier (le boulanger-pâtissier)
- Li Oyer (le charcutier)

Il existe quelques « Choutants » sans fonction particulière.

La hiérarchie est la suivante : lors de son intronisation, un nouveau membre devient « Bout’chout » et reçoit sa tenue de travail. Après une année de stage ou plus et sur avis positif de toute la confrérie, l’aspirant peut soit rester « Bout’chout » et il reçoit uniquement la médaille, soit il souhaite devenir « Choutant » et alors il reçoit l’habit de cérémonie ainsi que la médaille de la confrérie.

 

Edition du journal édité par la confrérie. Actuellement le numéro 27 de mars 2016 - Commentaires sur la vie de la confrérie.

Pour en savoir plus,

visitez le site de la confrérie

 
Retour à la liste des confréries