SOCIÉTÉ DES CONFRÈRES D'EGGEVOORT-EN-ETTERBEEK

 

En 1994, les fondateurs de la Société des Confrères d'Eggevoort-en-Etterbeek, dans la veine nostalgique du temps des preux sires et gentes dames, conçurent l'idée de former une association susceptible de mettre en valeur à la fois l'histoire et la gastronomie de leur commune.
Dans l'actuel parc Léopold situé à la limite de la ville de Bruxelles et de la commune d'Etterbeek, subsiste un témoignage historique de ces acivités piscicoles locales : la tour d'Eggevoort.
Tout naturellement, les fondateurs de la confrérie empruntèrent, pour cette dernière, le nom de l'édifice.

L'association a donc pour but de défendre les mets et recettes basés sur le poisson d'eau douce.

Notre prochain chapitre aura lieu le dimanche 17 mars 2019.

 

CHAPITRE : le 3ème dimanche de mars (en principe).

Siège social : rue Beckers 9 - 1040 BRUXELLES

info@eggevoort-etterbeek.be

Secrétariat : Tél.: 02/343.25.43 ou 0472/38.21.46

eggevoort@skynet.be

 

Notre logo représente la tour d'Eggevoort, un brochet et mentionne également la date de 1440, point de départ de notre datation.

Etterbeek était autrefois un ensemble de hameaux parsemés de nombreuses rivières et d’étangs. Peu à peu ces diverses parcelles ont fusionné pour donner naissance à l'actuelle commune bruxelloise de ce nom. L’un des quartiers de ce territoire était un vaste domaine seigneurial, fief du Châtelain Jean Vandernoot. Cette terre était appelée “Eggevoort” (ou encore Teggenvoird, Eygevoerd, Eggevoert, Eggevoord), c’est-à-dire “Tegen de voert”, soit, en français, “A côté du gué” car elle était située au bord de la rivière du Leybeek puis du Maelbeek.

Dès 1440, le Seigneur de Bruxelles conçut le projet d’y édifier une tour afin de surveiller l’endroit ; ce bâtiment servit également de pavillon de pêche et de plaisance.
Les possessions seigneuriales comportaient aussi un manoir, une hostellerie avec brasserie, cinq viviers et étangs et un moulin. Dès 1650, une pêcherie ou “Vischhuys” fut bâtie en annexe pour saler et préparer le poisson, denrée populaire alors très répandue, destinée à la vente sur le marché de Bruxelles.

Cette tour, véritable patrimoine architectural lié à la gastronomie et la culture, est encore visible de nos jours dans le Parc Léopold, à proximité de la Place Jourdan.


La tour d'Eggevoort.

Composition du groupe : A l’instar des associations du temps passé, notre confrérie comporte trois grades :

          - Les « Commensaux des Confrères » qui sont en fait les apprentis.
          - Après leur stage, les « Commensaux » sont élevés au rang de « Compagnon » si leur soutien à la confrérie, par toute action bénéfique, a été reconnu.
          - Enfin, le « Compagnon » est élevé au grade de « Confrère » et reçoit la tenue d’apparat.

La confrérie est administrée par un comité (la « Jurade ») composée du Maître-Juré, du Chancelier, de la Surintendante, d'une Consœur Argentière, d'une Ecuyère de bouche et d'un Maître de cérémonie, dont le rôle est d'assurer l'organisation des différentes activités.

L'un ou l'autre Confrère, résidant à l'étranger, peut recevoir le titre de « Légat ». Sa tenue ne diffère pas.

Tenue : En tenue d’apparat, les confrères portent en collier, suspendue à un large ruban blanc et bleu aux couleurs communales, la médaille en étain reprenant le motif du grand sceau de la confrérie.
Ils sont revêtus de la longue cape bleue, garnie de l'épitoge à franges dorées et portée sur l'épaule gauche.
Les membres de la Jurade coiffent un mortier hexagonal bleu sombre, ceinturé d'un ruban blanc à milieu bleu, ourlé d'or et timbré de « E » d'or acculés, symbolisant Etterbeek et Eggevoort surmonté d'un cartouche d'étain portant la mention « Jurade ».
Tous les membres masculins de la confrérie coiffent, s'il leur plaît, le même mortier.

Les Dames portent, si elles le désirent, un chapeau bleu orné d'une cocarde de même ruban.
Les Compagnons revêtent une courte cape bleue, arborent la même médaille que les Commensaux et, sur l’épaule gauche, une épitoge blanche frangée d’argent et frappée du sceau.
Les « Commensaux des Confrères » portent, pendant la durée de leur stage, un tablier bleu et une petite médaille d’étain. Tous deux sont ornés du sigle de la confrérie.

Médaille : Il existe deux médailles distinctes mais qui ne sont différentes que par la taille. Elles sont donc en étain et représentent les attributs de la Confrérie : en son centre la Tour d’Eggevoort surmontant la silhouette d’un des poisons de rivière le plus symbolique : un brochet.
La plus grande a un pourtour ourlé à la façon d'un parchemin. Le ruban est aux couleurs de la commune : bleu et blanc.

          

Serment : Il existe deux variantes du serment prononcé lors de l’intronisation :

a) Celui des nouveaux Commensaux des Confrères :

« En pleine connaissance des louables objectifs des Confrères, célébrer le bien-vivre en Etterbeek et la savoureuse gastronomie du poisson d’eau douce qu’ils pérennisent, je déclare solennellement les partager et jure de les défendre en honnête Commensal.».

Il reçoit la grande médaille en étain.

b) Celui des Commensaux d’Honneur :
« Je déclare partager les gastronomiques objectifs de la Société des Confrères d’Eggevoort-en-Etterbeek et jure que j’aiderai autant qu’en mon pouvoir à la réalisation de ces buts.».

Il reçoit la petite médaille en étain.

Les prestations de serment s'effectuent au-dessus d'une tête de brochet naturalisée.

Retour à la liste des confréries